Avec son œuvre Monolithe nous sommes dans le domaine du bio-art, forme d’art contemporain qui qui utilise le vivant. Fabien Léaustic y manipule le végétal comme médium, le phytoplancton qui joue un rôle essentiel sur le climat, notamment en consommant du CO2. Ce projet a vu le jour après plusieurs mois de résidence au sein du laboratoire de biotechnologie et de botanique de l’université polytechnique de Madrid. Ce sont les échanges avec les scientifiques, en pleine recherche, qui ont permis de développer cette pièce.
Tant au niveau des compétences que des échanges intellectuels et sensibles. Ce bloc vert, irisé de lumière, objet de contemplation esthétique, présenté dans l’Exposition «Appareiller » en janvier 2017 au Palais de Tokyo, est une sculpture intrigante, futuriste et vivante.
Évolutive, elle se métamorphose constamment jusqu’à devenir d'une grande richesse picturale, via la vibration chromatique de la chlorophylle qui peut se comparer aux plus belles peintures des maîtres abstraits.

Texte de Véronique Terme pour le catalogue de l'exposition "In Natura" organisée par ARTAIS au DOC à Paris (Septembre 2017).