Fontaine de village
La place vide de l’arme


La matière brute et première inspire Fabien Léaustic. Cette terre massée, malaxée et retournée avec langueur est comme un antidote à l’agitation d’un Mexique pris régulièrement de tremblements. Les grincements qui accompagnent les révolutions de la noria rappellent ceux d'un bateau qui tangue et la terre parcourue de remous, un ralenti de mer houleuse se contorsionnant. Cette vidéo propage un sentiment de paix, à l’instar des deux autres réalisations de Léaustic : une pyramide de briques rouges dont une des faces a reçu l’empreinte d’un pistolet d’enfant au moment du moulage et la mise à disposition d’eau potable sur l’aire de stationnement de la Casa Belin.

Texte : Michel Blancsubé - 2018