Les volumes virtuels traduits en sculptures tangibles



Une fois que les méduses ADN ont été traduites en volumes numériques, grâce à la photogrammétrie, le fichier 3D peut être exploité de multiples façons. L’une d’elle est d’effectuer des impressions grâce à des imprimantes 3D à commande numérique pour faire exister une multitude de sculptures-portraits ADN qui peuvent ensuite faire l’objet d’une mise en espace et permettre une visualisation tangible du projet.


Simulation de tirage d’un “portrait nuage” grâce à une imprimante 3D.︎︎︎