LES TYPOLOGIES DE MONSTRATION


Exploration de l’environnement virtuel


L’environnement virtuel projeté dans le monde réel

    Dans la salle de projection à 360°, le visiteur peut découvrir le monde virtuel en temps réel tel qu’il existe sur le web. Cela ne consiste pas en une projection d’une vidéo en boucle mais bien d’une vue sur l’environnement à l’instant T où le visiteur le regarde. Lorsqu’un ajout de « portrait nuageest effectué, le visiteur le voit apparaître en temps réel. Le point de vue sur l’environnement est programmé spécifiquement pour la projection à 360° pour l’exposition. Ce référentiel d’observation est différent de celui accessible en ligne par les smartphones ou les ordinateurs. Cet environnement est connecté aux données météorologiques du monde réel et reste en mouvement permanent, à l’image d’un ciel nuageux.

    La dimension sonore est composée par programmation et évolue aussi en temps réel en fonction de ces mêmes données météorologiques et également en fonction de ce qui est projeté. Il faut imaginer que si un « portrait nuage » passe au plus près de la caméra virtuelle, cela provoquera par exemple une nappe sonore plus grave et plus dense que si la masse passait au loin.

La dimension contemplative est généralement très importante dans ce que je donne à voir au public. Pour lui permettre une expérience esthétique forte, un mobilier sera conçu pour la contemplation. La présence sculpturale de ce mobilier a évidemment son importance dans la composition esthétique de cette installation visuelle et sonore à 360°.


L’environnement virtuel explorable grâce au casque de réalité virtuelle

    Le casque de réalité virtuelle sera disponible au sein de l’exposition afin de permettre au public une expérience en immersion totale dans cet environnement. Il pourra ainsi se déplacer à l’intérieur du paysage, faire le tour de chaque nuage, les isoler et consulter les informations qui y seront associées : date , nom, type...
L’environnement virtuel explorable grâce au « smartphone » et ordinateur

    Ce nouvel environnement, alimenté par l’ADN des visiteurs, pourra être exploré en ligne directement par le biais des smartphones et des tablettes grâce à leur gyroscope. Aucune installation de logiciel ne sera nécessaire au préalable et l’œuvre sera hébergée sur un serveur virtuel et accessible depuis n’importe quel ordinateur.