Au commencement il y a le hasard - une puissance à l’origine d’événements inexplicables – que l’artiste scrute et étudie au quotidien. En usant de la méthode scientifique, il tente de reproduire ces phénomènes presque insaisissables. La manipulation de ces événements lui permet d’en déployer les résultats aléatoires. Les œuvres qu’il invente, perturbent notre vision de la matière.
Une lumière fractionnée en réseau aléatoire, une composition atmosphérique modifiée et un nouveau mode de cartographie décomposent notre appréhension de l’espace pour mieux réinventer notre monde actuel. Percevons-nous alors un monde imaginaire ou un monde en voie d’être modifié ? Le doute qu’installe Fabien Léaustic dans son travail passe par l’appropriation d’évènements à priori banals qu’il vient sublimer. L’artiste devient le révélateur de ces petits riens qui font des mondes. /et nous transforme./

Texte: Adeline Lacombe, pour le 87 - Art Exprim - 2017